Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Scumbag Loser

Publié le par Lili le fennec

Scumbag Loser

Dessin et Scénario: Mikoto Yamaguti

Tomes: Série terminée en 3 tomes

Éditeur français: Ki-oon

Mention: PUBLIC AVERTI

Résumé:

Masahiko est un concurrent sérieux au titre de pire loser de son lycée, de sa ville et peut-être même du pays ! Le Scumbag Loser, c’est le dernier des nuls, la lie de l’humanité. Obsédé, asocialet lâche, il n’est sauvé de la honte suprême que par la comparaison avec Yamada, l’autre souffre-douleur de l’établissement… Mais le jour où ce dernier présente à toute la classe des photos de sa prétendue petite amie, Masahiko comprend qu’il est condamné à prendre la première place du classement des losers ! Terrorisé à cette idée, il affirme à son tour sortir avec la jolie Haruka Mizusawa, une amie d’enfance.

Bien mal lui en prend, puisque la demoiselle débarque le lendemain dans son lycée, nouvelle élève fraîchement installée en ville ! Pourtant, au grand étonnement de Masahiko, elle déclare qu’elle est bien sa petite copine. Ce qui ne soulage pas particulièrement notre loser : le hic, c’est que la véritable Haruka Mizusawa est censée être morte depuis cinq ans !

Qui est vraiment la terrifiante nouvelle petite amie de Masahiko, et que
l est son objectif ?

Avis:

Ce manga n'est pas à mettre en toutes les mains, et correspondra à des goûts particuliers. Le héros est répugnant, pathétique, ignoble. Aucun attachement n'est possible. Nous suivons sa descente aux enfers, se disant qu'il l'a bien mérité et se demandant jusqu'où compte l'emmener l'auteur. C'est une trilogie, et il est important de ne pas s'arrêter au deuxième tome qui peut sembler s'égarer, car le troisième volume relie le tout et nous offre une fin sublime. Ce que j'ai apprécié dans cette série c'est qu'il n'y a pas de morale sortie de nulle part qui vient saborder la fin de l'histoire, l'auteur reste logique pour notre plus grand plaisir. Hors normes, ce shonen, n'est donc absolument pas à mettre entre les mains d'une personne non avertie ou trop jeune, car son héros est terriblement malsain. Mon avis? J'ai adoré.

Petit plus, l'édition avec ses couleurs fluos et son relief.

Commenter cet article